Tout savoir sur le soin médical complémentaire

Avant de faire une inscription dans une assurance maladie complémentaire, il est vraiment très important pour tous les gens d’être bien informé et de savoir de quoi on parle. Après tout, être bien assuré signifie être bien informé. C’est pour cette raison qu’on propose quelques lignes, pour savoir un peu plus sur la santé complémentaire.

La généralité complémentaire santé individuelle

 

Une assurance complémentaire santors qui couvre la maladie peut être souscrite par toute personne disposant d’un numéro de sécurité sociale en France et domiciliée principalement sur le territoire français. Mais tout régime social donne droit à une mutuelle. Ensuite il est vraiment nécessaire de faire une souscription individuelle d’un comparateur de réciprocité ou la souscription à un groupe de réciprocité obligatoire via son entreprise. L’assurance maladie complémentaire conclue individuellement permet de choisir les garanties, les tarifs, l’organisation auprès de laquelle on souhaite être couvert, de s’y conformer individuellement ou d’y intégrer toute la famille pour changer chaque année de l’organisation afin qu’on obtienne les assurances souhaitées changées tous les deux mois avant l’expiration du contrat. On s’assure, mais on peut faire ce qu’on veut.

 

Le complémentaire de santé par l’entreprise obligatoire

 

L’assurance collective ou mutuelle obligatoire est une assurance maladie complémentaire souscrite auprès de l’entreprise ou employeur. Lorsqu’on rejoint une entreprise, l’employeur crée la mutuelle à laquelle on a adhéré. Avec cette solution, on peut généralement bénéficier de garanties tarifaires réduites, car le chef d’entreprise a négocié un certain nombre d’abonnés et une qualité de garanties. On a alors la possibilité de rejoindre individuellement ou d’intégrer le conjoint et les enfants parfois au même prix. Si on est assuré auprès d’une compagnie d’assurance lors de l’intégration dans la société, on peut immédiatement résilier l’abonnement en cours avec un certificat de l’employeur indiquant l’obligation de rejoindre la compagnie. Si on n’a pas la chance de bénéficier d’un contrat de santé collectif, c’est-à-dire que grâce à l’entreprise, on peut toujours trouver une comparaison d’assurance santé en ligne.

Pour vous, employeur, les contributions patronales sont exonérées de charges sociales et les cotisations sont déductibles du bénéfice imposable. Une mutuelle d’entreprise est aussi un avantage social, source de fidélisation, que vous pouvez faire valoir auprès de vos collaborateurs et de candidats lorsque vous recrutez.

 

Pour vos salariés, la complémentaire santé collective est souvent plus avantageuse qu’un contrat individuel : des garanties plus favorables pour des cotisations moins élevées car négociées collectivement. De plus, elles sont en partie financées par vos soins, à hauteur de 50 % minimum, et la part de votre salarié est généralement déduite de son salaire imposable.

Bref, tout employeur du secteur privé (entreprise et association) a l’obligation de proposer une couverture complémentaire santé collective à ses salariés (sauf ceux qui en ont déjà une). Un particulier qui emploie un salarié à domicile n’est pas concerné. Certains salariés en contrat court peuvent être dispensés d’adhérer à la mutuelle collective et bénéficier d’un versement santé délivré par l’employeur.



Laisser un commentaire